Réglementation principe - Atlantic Thermor Prescription


PRINCIPE

Les objectifs des règlements contre les risques d’incendie sont de préserver la sécurité des biens et des personnes :

  • en limitant les risques de naissance et de propagation du feu,
  • en facilitant l’évacuation des personnes et l’intervention des services de secours.
Pour atteindre ces objectifs, plusieurs principes doivent être respectés :

1 - Limiter la propagation du feu

Réaction au feu

C’est la facilité d’un produit ou d’un matériau à s’enflammer et à alimenter un feu.

2 - Faciliter l’évacuation des personnes

a) Résistance au feu

La résistance au feu est la durée pendant laquelle un élément de construction peut assurer ses fonctions lors d’un incendie.

Quatres critères d’évaluation :
  • R = la résistance mécanique sous charge,
  • E = l’étanchéité aux flammes,
  • I = l’isolation thermique,
  • S = le débit des fuites sous la pression d’essai, de 500 Pa à 1500 Pa selon les produits.

b) Compartimentage

Afin de maintenir l’incendie dans une zone déterminée, les bâtiments sont compartimentés. Les conduits de ventilation peuvent transmettre le feu d’un local à un autre, il convient donc
de les obturer par l’intermédiaire d’un clapet coupe-feu afin de rétablir le degré coupe-feu de la paroi traversée.

c) Non propagation du feu et des fumées par les installations de VMC

Ce principe est développé plus loin :
  • pour l’habitat collectif : arrêté du 31 mars 1986,
  • pour les bâtiments tertiaires : arrêté du 14 février 2000 et ses révisions

d) Désenfumage

Les fumées dégagées lors d’un incendie sont par leur opacité, leur toxicité, leur température et leur rapidité à envahir un local, la cause principale des victimes.

Le désenfumage aura donc pour objectif :
  • de rendre praticables les accès utilisés pour l’évacuation et l’intervention des secours,
  • de limiter la propagation de l’incendie en évacuant vers l’extérieur, chaleur, gaz et imbrûlés.
C’est le rôle des ventilateurs et volets de désenfumage.


On distingue 4 types de désenfumage :

  • le désenfumage des grands volumes et des locaux de dimensions moyennes,
  • le désenfumage des circulations horizontales,
  • la mise à l’abri des fumées, le désenfumage des escaliers,
  • le désenfumage des compartiments.

Il existe 4 types de balayage des locaux suivant la nature des extractions et des entrées d’air (naturelle ou mécanique) :

  • le désenfumage naturel / naturel,
  • le désenfumage mécanique / naturel,
  • le désenfumage naturel / mécanique,
  • le désenfumage mécanique / mécanique.

Les contraintes du désenfumage :

Compartimentage : afin que les volumes à désenfumer aient des dimensions raisonnables et que les débits nécessaires au désenfumage soient corrects, le compartimentage est réalisé par :

  • des cloisons,
  • les portes et clapets à fermeture automatique,
  • des écrans de cantonnement ou retombées dans les grands volumes.

Stratification naturelle des fumées à respecter :

  • en évitant de créer des turbulences par des vitesses de soufflage excessives,
  • par une disposition des bouches d’extraction le plus haut possible,
  • par une disposition des amenées d’air frais le plus bas possible.

Balayage satisfaisant des locaux :

Bonne répartition des amenées d’air frais et des extractions de fumées pour éviter toute zone morte où pourrait stagner un bouchon de fumée gênant.