Réglementation F-Gas : des solutions pour répondre aux nouveaux objectifs

13/02/2018

La réglementation européenne F-Gas définit un calendrier de réduction progressive des fluides hydrofluorocarbures (HFC) à fort PRG (Potentiel de Réchauffement Global). Une baisse significative était prévue au 1e janvier 2018, elle concerne les pompes à chaleur et climatiseurs. Atlantic s’adapte avec une nouvelle gamme de PAC air/air.

D’ici à 2030, le règlement européen F-Gas révisé (517/2014) fixe comme objectif de diviser par 5 les émissions globales de gaz à effet de serre (GES) issues des HFC. Depuis le 1e janvier 2018, les quantités de gaz mises sur le marché doivent être réduites de 37% par rapport à la période de référence (2009-2012). La prochaine échéance importante aura lieu au 1e janvier 2021 : la quantité maximale d’hydrofluocarbures à mettre sur le marché sera réduite de 55% par rapport à la période de référence. Les équipements splits pré-chargés comme les  pompes à chaleur et climatisation sont concernés. « Cette réglementation va dans le sens de l’histoire en encourageant la réduction des émissions de gaz à effet de serre », explique Johnny Garattoni, responsable Projets Marketing chez Atlantic. « L’échéancier est exigeant mais nous vivons une période de transition, qui voit arriver de nouvelles solutions. Cela nécessite une formation des intervenants pour intégrer les mesures de sécurité relatives aux nouveaux fluides. »

Le R32 comme alternative actuelle

Le fluide R410A est dans le viseur, avec un PRG de 2088 équivalent kg de CO2. Le R32 s’impose comme une alternative intéressante pour l’avenir. Ce fluide réfrigérant à composant unique est plus facile à manipuler (sous forme liquide ou gazeuse) que le R410A, dont il est l’un des deux constituants. Ses caractéristiques thermiques sont meilleures et son PRG, bien inférieur (675 équivalent kg de CO2).

« On réduit les GES mais il faut aussi poser la question de l’inflammabilité des nouveaux fluides » souligne Johnny Garattoni. Le R32 est classé en catégorie A2L, « légèrement inflammable ». Il est donc réservé au secteur résidentiel et aux bâtiments tertiaires n’accueillant pas de public. Le signe d’une contradiction entre les textes réglementaires et l’application sur le terrain. La manipulation du R32 requiert quelques précautions même si les pressions de fonctionnement sont identiques à celles du R410A. On évitera toute exposition à une source de chaleur incandescente, le stockage du fluide devra se faire à l’abri du rayonnement solaire et le local devra être bien ventilé (selon les exigences de la norme EN 378).

Atlantic, un engagement concret vers la transition au R32

La réglementation F-Gas implique une adaptation rapide de la part des acteurs du secteur. Atlantic a marqué sa volonté d’agir. « Nous avons deux atouts majeurs : notre force de proposition sur la formation, avec neuf centres de formation en France, dont cinq généralistes. Notre Service d’Interventions Techniques Constructeurs est une autre force pour accompagner sur le terrain, les installateurs dans cette période de transition », explique Johnny Garattoni.

Les pompes à chaleur air/air sont concernées par les mesures de restriction des HFC. Pour répondre aux nouvelles exigences, le développement rapide de nouvelles solutions était donc requis. Atlantic lance une nouvelle gamme de PAC au R32, TAKAO, réservée au marché résidentiel neuf. Le niveau premium, M3, a été lancé en décembre dernier. Deux autres niveaux de gammes, M1 et M2, seront proposés en avril. Intégrant le fluide R32, la PAC TAKAO M3 est classée A+++ en mode chaud et froid. Le SCOP est élevé, à 5,1.

Avec son design élégant, sa façade lisse et son faible niveau sonore à 19dB(A), TAKAO constitue une solution efficace. « Le choix d’une PAC air/air dans le salon et de radiateurs électriques dans les chambres se développe largement, surtout dans le pourtour méditerranéen et les régions du Sud de la France. Si cette solution prend de l’ampleur, le besoins en R32 seront élevés ».
Découvrez notre PAC Takao M3