Le BIM, jusqu’à la maison individuelle

14/06/2017

La digitalisation du secteur de la construction avance à grands pas. Le BIM s’intéresse aussi et de plus en plus au logement, y compris petit collectif et maison individuelle.

Dans le secteur du logement – maison individuelle et petit et grand collectif –, le BIM est diversement mis en place. Les maîtres d’ouvrage que sont les sociétés HLM ont pris un peu d’avance. Le BIM étant pour eux une source de progrès en termes de conception, de réalisation, de connaissance de leur patrimoine et d’exploitation future des bâtiments. Du côté des promoteurs – nous ne parlons pas ici des grands maîtres d’ouvrage privés qui sont déjà très au fait mais des promoteurs plus modestes – et des constructeurs de maisons individuelles, les choses vont un peu moins vite. Pour autant, beaucoup d’entre eux expérimentent la méthode. Car rappelons-le, le BIM est avant tout une méthode collaborative de travail entre les différents acteurs d’un projet de construction, de la phase conception à l’exploitation du bâtiment. 

Certifications « Bimisées » 

Ce qui est sûr, c’est que le BIM sera bientôt la norme sur les opérations de logements collectifs et que la maison individuelle suivra inévitablement, d’autant plus lorsque les bâtiments ou maisons sont labellisés. Ainsi pour renforcer la dimension numérique dans laquelle s’inscrit la certification NF Habitat, Cerqual Qualitel Certification a créé une base numérique unique pour tous les référentiels applicatifs des secteurs dont il a la charge. Avec ce système, les mises à jour sont immédiatement disponibles et facilitées, tout comme la gestion des données recueillies pour la certification future du bâtiment. Résultat : mieux travailler avec un système BIM pour mettre à jour les données si l’on veut que sa certification avance. 

Visite 3D : la maquette numérique BIM

Côté maison individuelle, le numérique via la maquette 3D a beaucoup d’intérêt pour la commercialisation des projets. Les constructeurs l’ont bien compris et ces derniers proposent par exemple de plus en plus de visites virtuelles. Alors pourquoi ne pas aller plus loin et intégrer l’ensemble de la chaîne BIM ? Ce qui n’est finalement pas très complexe. D’ailleurs certains constructeurs ont développé des modèles numériques qui leur permettent de gérer la construction du devis jusqu’au chantier et de finaliser un dossier numérique. En réalité, ils appliquent le BIM sans le savoir.  

Intégration des composants

Si le BIM est un peu moins présent dans ce secteur, cela tient aussi à la particularité dudit secteur. Une maison individuelle demande moins d’études au niveau des structures, fluides, béton, acoustique... Dans la majorité des cas, le constructeur les intègre une bonne fois pour toute lorsqu’il conçoit sa maison type et ne les modifie qu’en fonction des différentes options. Néanmoins le BIM présente beaucoup d’intérêt dans ce cadre, ne serait-ce que pour le calcul des métrés et les opérations de chiffrage. En incluant des composants, des objets constructifs (plafond, murs, plancher, chaudière, etc.) que l’on peut modifier, il permet de gérer très facilement les différentes options choisies par les clients, un peu comme une voiture. De nombreuses marques fournissent les objets BIM. A l’instar des marques Atlantic et Thermor  prêtes à fournir les objets BIM (revit et IFC) des produits sur le marché. 

Cliquez-ici pour en savoir plus sur le BIM